Makan El Tawasol

photo équipe makan 15

L’équipe de Makan El Tawasol en décembre 2015, avant le désengagement des deux psychomotriciennes.

HISTORIQUE

2011 : Rencontre entre Fatmeh Askar, enseignante palestinienne et Stéphanie Rudaz et Stéphanie Schäfer, deux psychomotriciennes suisses travaillant en Cisjordanie depuis 2009 dans différentes institutions.

Le partage des pratiques respectives de ces trois profesionnelles sur le terrain avait abouti au constat d’une insuffisance à Bethléem de structures favorisant le lien social, le soutien à la parentalité et au développement pour les enfants et les familles souvent marqués par le contexte socio-politique.

De plus, les expériences professionnelles menées par les psychomotriciennes suisses dans différentes structures éducatives, sociales  et sanitaires de Bethléem leur ont permis de faire un certain nombre d’observations relatives aux notions de corps, de relations, d’affects et d’environnement spatio-temporel dans le développement des enfants et des adultes avec lesquels elles ont travaillé.

Suite à ces observations et les besoins relevés de mouvement tant au niveau corporel, relationnel qu’affectif, il semblait indispensable pour Fatmeh, Stéphanie et Stéphanie de partager des savoirs et des pratiques avec les parents et les professionnels palestiniens afin de :

  • soutenir les relations parents-enfants,
  • leur offrir des moyens pour mettre en œuvre de nouvelles pratiques d’intervention auprès des enfants et adolescents.

 

DESCRIPTION ET FONCTIONNEMENT

Makan El Tawasol est un espace de jeux et de rencontre parents-enfants, ouvert à toute la population, sans inscriprtions préalable.

Makan El Tawasol ouvre ses portes quatre fois par semaine :

Le mardi 16h à 18h,

le jeudi de 16h à 19h,

le vendredi de 16h à 18h,

et le samedi de  9 à 11h et 16h à 19h.

 

POPULATION ACCUEILLIE

  • Les bébés et les enfants tout-venant de 0 à 12 ans accompagnés d’un adulte
  • Les adolescents de 12 à 18 ans
  • Les institutions  (écoles, écoles spécialisées, crèches, centre de loisirs…)

 

 

ACTIVITES À MAKAN EL TAWASOL

  • Temps d’accueil libre durant lesquels on favorise le plaisir d’être ensemble dans les jeux et les échanges intergénérationnels,
  • Activités et jeux de construction, jeux symboliques, jeux de société, jeux en mouvement,
  • Ateliers ponctuels de créativité artistique et d’expression (peinture, bricolage, construction de masques, construction et jeu de marionnettes, ateliers de théâtre) animés par une intervenante externe,
  • Ateliers ponctuels de jeux traditionnels palestiniens animés par un intervenant externe.

 

L’EQUIPE

L’équipe actuelle est composée de 5 employées :

Stéphanie Schäfer: Psychomotricienne CDIP, co-créatrice et coordinatrice du projet Makan El Tawasol  et co-fondatrice de l’Association  » Espace-Liens » Palestine. A travaillé à Bethléem de décembre 2010 à décembre 2016.

Stéphanie Rudaz: Psychomotricienne CDIP, co-créatrice et coordinatrice du projet Makan El Tawasol et co-fondatrice de l’Association  » Espace-Liens » Palestine. A travaillé à Bethléem de décembre 2010 à décembre 2016.

Mariam: enseignante de la petite enfance, employée à Makan El Tawasol dès le début du projet jusqu’à aujourd’hui ( de mars 2014 à …)

Lamia: a suivi un cours de psychomotricité pendant 10 mois en Belgique dans la fin des années 1990, employée à Makan El Tawasol dès le début du projet jusqu’à aujourd’hui ( de mars 2014 à …)

Hiba : étudiante en Marketing à l’Université de Bethléem, a participé à plusieurs camps d’été en tant qu’animatrice et employée à Makan El Tawasol depuis janvier 2016.

 LES VALEURS QUI SOUS-TENDENT « MAKAN EL TAWASOL »

« Makan El Tawasol » est un lieu pensé pour l’individu à la rencontre de l’autre, à travers l’échange, les activités, le plaisir du jeu, du corps en mouvement, la discussion, la culture, l’organisation et l’investissement d’un espace commun.

La relation constitue un élément essentiel de la vie ; la relation à soi, en tant qu’être humain, acteur de son parcours de vie ; la relation à l’autre, à ses parents, à d’autres générations, à ses pairs ; la relation à l’environnement et aux systèmes qui entourent l’individu et lui donnent une appartenance. « Makan El Tawasol » vise à soutenir la relation dans toutes ces dimensions et il est ouvert à tous, sans distinction d’âge, de sexe, de religion ou d’origines.

Nous faisons confiance à la capacité de l’être humain à se constituer acteur de sa vie et de ses projets. Dans ce sens, nous cherchons à favoriser l’autonomie de l’individu conçu comme un être global.  Nous considérons l’enfant dès son plus jeune âge comme un être à part entière, acteur de son devenir, ayant droit au respect et au soutien de ses projets. L’accompagnement du développement de l’enfant proposé à  « Makan El Tawasol » est inhérent à cette vision.

La présence et la disponibilité des professionnel-le-s du lieu, leur attention, leur écoute, et les repères qui étayent leur posture professionnelle privilégient le développement et le déploiement des ressources individuelles et groupales des personnes. Nous visons  l’appropriation de Makan El Tawasol par les personnes qui le fréquentent : l’organisation, la gestion et l’animation de cet espace sont envisagées dans une volonté de soutenir et favoriser la part active de chacun, selon un système de démocratie participative. L’idée est « d’éviter que les individus subissent passivement des décisions imposées d’ailleurs sans qu’il leur soit donnée la possibilité d’intervenir en tant qu’acteurs s’ils le désirent »[1]. Proposer à la population un soutien pour chercher ensemble les possibilités d’autonomie quotidienne dans la réalité de leur environnement est un point essentiel de notre projet. Dans  l’idée d’encourager la part active des utilisateurs du lieu, une contribution financière symbolique de 2 shekels NIS (50 centimes suisses) est demandée à chaque visiteur.


[1] Projet institutionnel de la maison de quartier de St- Jean, Genève. http://mqsj.ch

 

Laisser un commentaire